Net Iris sort une étude sur le surendettement

Le surendettement est une affaire d’ordre national qu’on prend très au sérieux en France. Des études fréquentes sur le sujet sont publiées à l’instar de celle qui vient d’être révélée par Net iris. Une manière pour nous de comprendre ou plutôt de confirmer les raisons pour lesquelles nous nous endettons à outrance.

Qui sont concernés par le surendettement ?

Cette étude a permis à la Banque de France et le Comité consultatif du Secteur financier (CCSF) de définir les catégories d’individus qui sont les plus exposées au surendettement. L’objectif principal de cette enquête étant l’identification des motivations qui poussent les particuliers à se surendetter afin de mieux lutter contre la pauvreté et favoriser par la même occasion l’inclusion de tout individu dans le processus de développement.

Chômage, sous-emploi…

Parmi elles figurent bien évidemment celles qui sont confrontées aux problèmes de l’emploi. La crise économique avec les conséquences sociales qui en découlent en est le principal coupable. Il n’est nul besoin d’expliciter que la dégression ou la privation d’emplois influence grandement la finance du ménage et amène l’individu à la conjugaison de plusieurs crédits, afin d’assurer le paiement des factures, de s’acquitter du loyer, de payer les pensions alimentaires en cas de séparation… Ce qui met à mal la situation financière de ce dernier, l’obligeant à recourir à plusieurs emprunts, surtout si le ménage en question est constitué d’enfants à charge. Ce qui est souvent le cas.

Les autres motifs

Viennent ensuite les dépenses inconscientes de certains ménages. Cette étude a en effet révélé que « s’endetter » est devenu courant chez certains individus même si les circonstances ne les y contraignent pas. Ce qui, au fil du temps, met souvent l’individu devant une situation à laquelle il ne s’y attendait pas du tout. Mais il y a aussi cette volonté d’aider les autres mettant soi-même dans une situation financière délicate et compromettante. Cela arrive souvent aux personnes âgées qui viennent en aide, financière dans la plupart des cas, à un membre de sa famille en détresse financière.

Les traits distinctifs des particuliers en situation de surendettement

La Banque de France a de ce fait tiré des conclusions majeures par rapport à ce constat désolant. Ainsi, il a été remarqué que les ménages concernés se trouvent tellement dans une situation de vulnérabilité si inquiétante qu’ils ne cessent de contracter des emprunts pour couvrir à la fois les dépenses qui viennent, que pour s’acquitter des impayés sur les charges précédentes. Pour la majorité d’entre eux, soient ils vivent seuls, soient ils perçoivent un salaire inférieur au SMIC, soient ils sont privés d’emplois.

Quoiqu’il en soit, des actions pour mieux éduquer les particuliers dans le sens d’une bonne gestion financière sont à renforcer comme le préconise le CCSF. Mais le gouvernement doit pour sa part mener des stratégies de relance économique visant à améliorer le pouvoir d’achat des ménages, afin de démotiver ces derniers au recours excessif à l’endettement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *