Le surendettement : les points clés

Aujourd’hui, de plus en plus de ménages sont concernés par le surendettement. Véritable phénomène de société, le surendettement peut pourtant être contourné.

Le surendettement en quelques mots

On dit qu’un ménage est concerné par le surendettement lorsqu’il n’arrive plus à assumer le remboursement de ses dettes. Généralement, cela concerne les ménages qui ont souscrit des crédits en masse sans considérer leur coût, ainsi que l’impact de leur remboursement sur leur niveau de vie.

En effet, nos besoins sont naturellement toujours plus importants que nos moyens. Et dans une optique de consommation à la sauce « american dream », nous sommes entraînés dans une spirale où l’on nous rassure qu’il est possible de réaliser tels ou tels rêves sans avoir à travailler dur ou à économiser toute une vie.

C’est alors que se multiplient les crédits souscrits, pour des vacances au soleil, pour une nouvelle voiture, pour l’éducation des enfants, pour un logement plus grand. Sauf que malgré des revenus stables, les charges et les mensualités à assumer pour tous ces crédits deviennent lourdes à porter, et le ménage tombe dans le surendettement.

Les ménages surendettés se rendent alors compte que leurs revenus ne sont plus à même de garantir le remboursement de leurs différents prêts, tout en assurant les diverses charges au sein du ménage : l’électricité, le chauffage, les PPN, la scolarité des enfants, les frais de déplacement, etc. A un certain moment, ils décident alors de ne plus payer leurs crédits, ne serait-ce que pour un temps. Mais c’est alors que la situation reste figée, et les dettes restent impayées.

Les conséquences du surendettement

Lorsque vous êtes dans une situation de surendettement, voici les conséquences : votre banque vous inscrit dans le FICP ou Fichier des Incidents de Remboursement de Particuliers. Il s’agit d’un fichier central au sein de la Banque de France, qui répertorie toutes les personnes qui n’ont pas pu honorer leurs dettes. Ce fichier est alors utilisé par l’administration et les banques afin de permettre à toutes les banques de reconnaître une personne surendettée, et lui éviter de souscrire d’autres crédits.

fichier central

L’emprunteur et la banque y trouvent tous les deux un intérêt avec ce FICP : la banque se prémunit des risques d’impayés en filtrant les clients insolvables, et ces derniers évitent d’aggraver leur situation en se voyant refuser un autre crédit. Sinon, ils risqueraient rapidement de devenir en situation d’interdit bancaire

Comment éviter le surendettement ?

Sur le papier, il paraît simple d’éviter le surendettement. En effet, il suffit de souscrire uniquement les crédits dont vous pouvez assurer le remboursement. Seulement, la réalité est toute autre dans la pratique. C’est l’une des causes pour lesquelles les établissements bancaires appliquent la règle des 33%. En fait, c’est une recommandation selon laquelle le niveau d’endettement d’un ménage ne devrait jamais dépasser 33% de ses revenus.

Exemple : Si vous avez des revenus mensuels de 6500 euros en tout, votre niveau d’endettement maximum sera donc de 2145 euros. Et si vous avez déjà un crédit à la consommation à rembourser à hauteur de 500 euros par mois, ainsi qu’un crédit auto de 380 euros par mois, il ne vous reste donc plus que 1265 euros.

Ce montant correspond alors à votre capacité de remboursement, vous ne pourrez pas souscrire d’autre crédit pour rembourser plus que cette somme sans vous exposer à des risques de tomber dans le surendettement. Afin d’éviter que cela n’arrive, il est donc important de toujours prendre en compte sa capacité de remboursement avant de souscrire tel ou tel crédit.

argent liquide

Quelles solutions pour sortir du surendettement ?

Bon nombres de ménages surendettés ont un réflexe lorsqu’ils souhaitent sortir du surendettement, ou qu’ils en sont proches mais qu’ils ne veulent pas tomber dedans : souscrire un nouveau crédit. Le problème, c’est que non seulement leur dossier n’est pas aussi bon que les banques l’aimeraient pour pouvoir obtenir de bonnes conditions d’emprunt, mais il y a aussi le fait que les banques ne s’exposeront jamais à prêter de l’argent à un ménage surendetté et qui est déjà fiché au FICP, vu le risque d’impayé.

Toutefois, il peut être intéressant de demander à la banque d’envisager un rachat de crédit. Cette opération consiste à faire racheter le crédit impayé par une autre banque, afin de pouvoir la solder par anticipation et redéfinir un nouvel échéancier de remboursement. Avec une durée de remboursement plus longue, les mensualités seront alors plus allégées et il vous sera plus facile d’y faire face tout en gardant un niveau de vie décent.

1 Commentaire

  1. ROUSSEAU

    Je voudrais me faire racheter mes credits mais trop endetté alors que je.n’ai.Pas de retard
    Ou dois je madresser

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *