Le Gouvernement entend développer la culture financière des Français

Les statistiques ont révélé que les Français manquent d’informations à propos des secteurs de l’épargne et la finance. Face à cela, les notions de taux d’intérêt, d’agios et d’inflation ont été citées parmi tant d’autres lors du lancement « projet de stratégie nationale d’éducation financière » le mardi 20 décembre 2016. A travers ce projet annoncé par le ministre de l’Economie, Michel Sapin, le gouvernement vise à habituer les Français à ces notions concernant le domaine financier.

Stabilité financière de l’économie française

D’après l’OCDE ou Organisation de coopération et développement économique, la population française est exposée à un éventuel coût élevé si son éducation financière présente des lacunes. En effet, cela peut entraîner une impression globale d’inquiétude des citoyens face à la finance, un coût social du surendettement, une compréhension laborieuse des politiques publiques et de leurs enjeux. Ce bas niveau d’éducation est également susceptible de provoquer des risques provenant d’une mauvaise allocation de l’épargne.

Le but du « projet de stratégie nationale d’éducation financière » est d’éviter qu’un « problème d’intérêt général » ne soit engendré à la suite d’un « cumul de difficultés », selon le ministre de l’économie Michel Sapin. Ce plan vise ainsi à lutter contre la pauvreté tout en favorisant la stabilité financière des Français et par la même occasion celle de l’économie française.

Des cours d’éducation financière dispensés dès le collège

Entre le 31 août et le 2 septembre 2016, l’Ifop ou Institut français d’opinion publique a réalisé une enquête en ligne au moyen d’un questionnaire auto-administré. Ce sondage réalisé auprès de 1002 personnes de 18 ans et plus consistait à obtenir l’avis des interrogés sur l’éducation financière.

L’étude montre ainsi que d’une part selon 65 % des personnes sondées, le surendettement ainsi que les problèmes financiers seront réduits avec une formation sur ces problématiques. D’autre part, 43 % d’entre elles ont révélé leur besoin de bénéficier de ce genre d’enseignement dans une période donnée de leur vie. L’enquête a également démontré que quatre Français sur cinq soit 85 % n’ont jamais reçu de formation sur les questions financières et budgétaires. Ce constat est valable que ce soit à l’école, à l’université, dans un institut spécialisé ou dans une entreprise.

Le gouvernement rejoint l’avis des 65 % des sondés. En effet, à travers ce projet présenté le mardi 20 décembre 2016, il ambitionne d’offrir la possibilité aux citoyens français de mieux se cultiver sur les questions financières. Trois catégories de la population sont concernées par ce plan. C’est le cas notamment des jeunes qui bénéficieront des cours d’éducation financière dès le collège à partir de la rentrée 2017. Ces cours seront dispensés durant les heures d’enseignement moral et civique. Les adultes en situation de fragilité financière profiteront quant à eux d’un accompagnement renforcé dans les Points conseils budget expérimentés, dans différents départements. En outre, les autres adultes obtiendront des réponses à leurs questions en consultant un site internet géré par la Banque de France. Ce portail sera mis en ligne dans le courant des trois premiers mois de l’année 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *