Contester une interdiction bancaire

Parfois, il arrive qu’un incident vous entraîne dans une situation d’interdiction bancaire. Compte tenu des restrictions de cette situation, il est important de manifester votre contestation lorsqu’il y a lieu de le faire.

Qu’est-ce que l’interdiction bancaire ?

Être en interdit bancaire, c’est être interdit d’émettre des chèques de banques sur tous vos comptes en raison d’un chèque que vous aurez émis et qui aurait été refusé. L’interdiction bancaire est une situation peu confortable car étant fiché à la Banque de France dans le fichier central des chèques, vous ne pourrez plus accéder à vos produits bancaires comme auparavant, et vous devrez attendre le délai de 5 ans pour en profiter à nouveau.

Généralement, il y a une procédure à suivre avant que vous ne soyez fiché : votre banque doit vous informer du défaut d’approvisionnement, et vous donner le numéro du chèque qui cause le problème. Si vous ne régularisez pas la situation dans les 48 heures, la banque contactera alors la Banque de France pour vous inscrire dans le Fichier central des chèques.

Comment contester une interdiction bancaire ?

Il faut savoir qu’il existe certains clients qui bénéficient d’une autorisation de découvert et qui sont tout de même frappés par l’interdiction bancaire. Si tel est votre cas, et que vous êtes tout de même fiché au FCC , vous avez tout à fait le droit de manifester votre contestation. En effet, il vous suffira d’envoyer une lettre à votre banquier ou à votre médiateur bancaire, stipulant que l’interdiction bancaire est due au non-respect de votre autorisation de découvert.

bf

Bien évidemment, il se peut que la procédure soit assez longue pour rayer votre nom du fichier central des chèques de la Banque de France, mais c’est toujours mieux que d’attendre cinq ans sans pouvoir émettre de chèques ni effectuer des retraits à votre guise. D’ailleurs, il en va également de votre réputation auprès des établissements bancaires : vous serez vu d’un mauvais œil pour une éventuelle ouverture de compte, et vous aurez très peu de chances de décrocher un crédit si vous êtes encore en situation d’interdit bancaire.

La régularisation : indispensable

Bien que vous bénéficiez d’une autorisation de découvert, il est toujours plus judicieux d’approvisionner votre compte en banque et de régulariser votre situation. En effet, il existe deux solutions pour lever votre interdiction bancaire : soit vous contactez votre créancier et vous lui dites que vous avez déjà approvisionné votre compte, et qu’il peut repasser à la banque pour présenter à nouveau son chèque, soit vous le rencontrez pour lui donner l’équivalent de la somme due en liquide, afin de pouvoir récupérer le chèque émis.

Dans les deux cas, vous n’aurez plus qu’à contacter votre banque afin de lui aviser de cette régularisation, et celle-ci se chargera de contacter la Banque de France après avoir vérifié votre situation. Sachez toutefois que cela peut prendre quelque temps avant que vous ne puissiez à nouveau bénéficier de tous vos produits bancaires. Il se peut également que les banques mettent un peu de temps pour s’assurer que vous avez bel et bien une situation financière stable et peu fragile, avant de vous accorder de nouveau toute leur confiance.

1 Commentaire

  1. Duc

    J ai eu un chèque qui a été rejeté alors que mon compte était créditeur au delà du montant réclamé. Que dois je faire ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *